Une
incroyable
découverte

L’HISTOIRE D’ALTRIENT

Les Nachman, cofondateur de LivOn Labs, a commencé sa carrière dans la vente par correspondance en 1959, secteur pour lequel il a travaillé de manière intermittente jusqu’en 1988, lorsqu’il a commencé à se consacrer à plein temps à la fabrication et la commercialisation de compléments alimentaires. Avec l’aide de son associé, Les a développé plusieurs entreprises au succès retentissant. La vie était belle. Et puis, à la fin des années 1990, Les a développé une maladie cardiaque. En 2003, celle-ci a atteint un stade si avancé que ses docteurs lui ont suggéré une greffe du cœur comme dernier recours et de mettre ses affaires en ordre.

UN VOYAGE INITIATIQUE

Confrontés à la perspective de médecins allopathiques conventionnels (les médecins qui s’en remettent aux médicaments et aux traitements chirurgicaux) abandonnant tout espoir pour lui, Les et sa femme Cindy étaient ouverts à toute option pouvant lui sauver la vie. Ils se sont alors tournés vers la médecine « non conventionnelle » et ont découvert une multitude de disciplines, de pratiques et de méthodes de traitement qui ont résisté à l’épreuve du temps et ont été transmises à travers les âges. Ils ont appris que chaque maladie, trouble et pathologie de tout type avait été traité ou était traité avec succès grâce à la médecine non conventionnelle.

La vitamine C en dose élevée est l’un des antibiotiques les plus efficaces et au spectre le plus large connu de l’homme.

Leurs recherches les ont conduits à deux docteurs extraordinaires basés en Californie. Le premier était un virologue et un épidémiologiste renommé et le second, un cardiologue anticonformiste qui essayait depuis longtemps de traiter les problèmes cardiaques par des méthodes alternatives. La toute première chose qu’ils ont appris de ces deux docteurs, c’est qu’il était possible de réparer un cœur endommagé ou du moins de freiner voire de stopper la progression de la maladie. Ensuite, ils ont appris qu’il était essentiel d’adopter une approche holistique du traitement de la maladie.

Sous la direction de ces deux docteurs, les cours de thérapie de Les incluaient de nombreuses substances inhabituelles, des changements de régime alimentaire, des exercices, etc. Mais l’action la plus remarquable de ces docteurs, c’était de prescrire d’immenses doses de vitamine C administrée par intraveineuse. Ensemble, toutes ces actions ont fini par contribuer à soigner et renforcer son cœur.

La liste des avantages de la vitamine C est infinie. La vitamine C a été utilisée en dose élevée pour tout traiter, de l’intoxication par l’anthrax au paludisme et à la polio.

Comme la plupart des personnes, ils pensaient que la vitamine C était une substance que l’on obtenait du jus d’orange, dont le seul avantage était de vous aider à vous remettre d’un rhume. Imaginez leur choc lorsqu’ils ont appris que la vitamine C en dose élevée est l’un des antibiotiques les plus efficaces et au spectre le plus large connus de l’homme. Il s’agit également d’un antioxydant incroyablement puissant, absolument essentiel pour la synthèse du collagène et certains neurotransmetteurs. La liste des avantages de la vitamine C est infinie. La vitamine C a été utilisée en dose élevée pour tout traiter, de l’intoxication par l’anthrax au paludisme et à la polio. Même les toxines mortelles des insectes, des poissons et des serpents ne sont qu’un jeu d’enfant pour la vitamine C en dose élevée (lisez « Curing the Incurable », par le Dr. Thomas Levy).

Toutes ces informations les ont convaincus que la vitamine C était la substance naturelle la plus sous-estimée au monde. Leurs recherches les ont incités à lire les travaux des grands pionniers de l’étude de la vitamine C tels que Dr. Linus Pauling, Dr. Robert Cathcart, Dr. Matthias Rath et Dr. Thomas Levy. Chacun de leurs travaux approfondis révélait les avantages de la vitamine C mais leur faisait également prendre conscience du problème intrinsèque à tout traitement impliquant une dose élevée de vitamine C.

La TEL était la réponse qu’ils cherchaient : un système d’administration orale de vitamine C ultra-performante avec une biodisponibilité élevée et aucun effet gastrique secondaire. 

LES DILEMMES DU DOSAGE

La prise d’une dose thérapeutique de vitamine C par voie orale entraîne généralement des problèmes gastriques, le plus souvent sous forme de diarrhée. La plupart des personnes commencent à ressentir ces effets secondaires à partir d’une dose de 3 à 4 grammes seulement. Même si une personne est capable de tolérer des doses plus élevées de vitamine C, des études ont démontré qu’une prise unique de 10 à 12 grammes se traduit généralement par une absorption d’environ 1 à 1,5 grammes dans le flux sanguin. Le reste de la dose migre vers le colon et, comme la vitamine C est très acide, elle attire l’eau de l’organisme et provoque la diarrhée.

Conscients de ces faits, ils étaient convaincus dès le début que l’ingestion de vitamine C par voie orale n’était pas la bonne réponse. La vitamine C par voie intraveineuse (IV) apportait une solution, mais une solution peu réaliste pour la plupart des personnes en raison du coût du traitement, du temps nécessaire et de la douleur ressentie, mais aussi des difficultés pour trouver un médecin pour vous l’administrer.

La vitamine C est la substance naturelle la plus sous-estimée au monde.

Les médecins qui s’occupaient de Les supposaient que s’il était possible de développer un mode d’administration oral de la vitamine C qui permettrait de conserver quasiment toute sa biodisponibilité sans les problèmes gastriques ou de diarrhée habituels, les gens pourraient enfin profiter des avantages exceptionnels de la vitamine C en dose élevée. Un tel produit ne remplacerait pas nécessairement la vitamine C par IV mais il comblerait l’écart entre la vitamine C orale principalement inefficace et la vitamine C par IV totalement efficace.

Trouver un moyen d’administrer des doses élevées de vitamine C n’était d’abord qu’une idée, qui a commencé à les poursuivre. Puis, en raison des avantages de la vitamine C en dose élevée dont Les profitait de manière ininterrompue, cette idée s’est transformée en obsession.

Peu de personnes disposent de suffisamment de temps et de ressources pour poursuivre une obsession mais Les et Cindy avaient récemment vendu leur entreprise si bien qu’en substance, ils avaient pris leur retraite. Après tout, ils s’attendaient à ce que Les décède. Mais comme cette tragédie imminente semblait dorénavant moins probable, ils ont pris la décision de poursuivre leur objectif et de faire en sorte que chacun puisse profiter de la vitamine C biodisponible.

EUREKA ! LA TÉNACITÉ RÉCOMPENSÉE

La technologie d’encapsulation liposomée (TEL) était la réponse qu’ils cherchaient : un système d’administration orale de vitamine C haute performance avec une biodisponibilité élevée et aucun effet gastrique secondaire. La base scientifique de la LET remonte à la fin des années 1970 et au début des années 1980, lorsque la plupart des brevets nécessaires ont été délivrés. Initialement, ce sont des entreprises pharmaceutiques qui avaient créé et utilisé ce processus comme un moyen d’administrer des médicaments à des organes ou des sites spécifiques dans l’organisme, sans que les sucs gastriques agissent sur ceux-ci et compromettent l’intégrité, la solidité ou la structure du médicament. Il était également important que la totalité de la dose de médicament soit absorbée dans le flux sanguin par le biais de l’intestin grêle, et que la quantité atteignant le gros intestin soit nulle ou minuscule. Avec le temps, des utilisations de plus en plus larges et de plus en plus pratiques ont été développées pour cette technologie, y compris des applications topiques pour les médicaments et les cosmétiques.

Le secret de l’utilisation efficace de la TEL réside dans la production d’une molécule encapsulée dans un liposome, si petite qu’elle est absorbée immédiatement après avoir quitté l’estomac.

Le secret de l’utilisation efficace de la TEL réside dans la production d’une molécule encapsulée dans un liposome, si petite qu’elle est absorbée immédiatement après avoir quitté l’estomac, préférablement juste en dessous du duodénum, au début de l’intestin grêle. Cela est plus facile à dire qu’à faire. Chacune des différentes substances soumises à l’encapsulation liposomée présente ses propres difficultés, et vous devez sélectionner la bonne combinaison de phospholipides et d’autres ingrédients pour perfectionner la formule qui fonctionnera. Pour une explication complète de ce processus et de sa base scientifique, lisez PC Liposomal Encapsulation par le Dr. Robert Milne.

Après deux années d’essais infructueux, Les et Cindy ont enfin présenté le produit dont ils avaient rêvé. Aujourd’hui, ce produit est connu sous le nom d’Altrient® C.

Les bienfaits d’Altrient® C sont décrits à divers endroits de ce site. Inutile de préciser que pour Les et Cindy, l’encapsulation liposomée est le meilleur moyen de prendre de la vitamine C, ce que vérifient déjà des essais scientifiques en cours. Ils ont introduit cette formule brevetée et son emballage unique à des milliers de personnes dans le monde entier.

Quant à Les, son cœur reprend des forces chaque jour. Il est toujours à la retraite mais Cindy continue de défendre sa cause en diffusant leurs messages et leurs produits aux personnes qui ne sont pas encore prêtes à abandonner tout espoir de vivre. C’est comme cela qu’Altrient et son système d’administration incroyable ont vu le jour.

Consulter notre gamme